Suivre

©2019 by OCEAN. Proudly created with Wix.com

Le requin, de la peur à sa rencontre

Etant enfant, le requin fait toujours peur. Et à force de voir les films sur les requins « mangeurs d’homme », je me suis intéressé à eux. Je me suis mis à voir des documentaires pour les connaître un peu mieux que dans les films.  Et c’est vrai que quand vous allez dans l’eau au large votre inconscient vous joue sans arrêt des tours pour vous maintenir en vie, vous vous imaginez des scénarios par peur de l’inconnu et vous pensez ensuite aux requins. En plus, la plupart des gens ont peur des requins et c’est assez facile de ne pas l'aimer.

Petit à petit, vous êtes curieux au sujet de cet animal qui est au sommet de la chaîne alimentaire dans l’océan. Vous apprenez que sans lui, tout l’écosystème sous-marin serait en péril et donc l’homme avec. Le grand requin blanc est le plus grand de tous (je ne compte pas le requin pèlerin et le requin baleine) et c’est vrai qu’il est terrifiant avec ses grandes dents et s’il le veut il peut vous découper en deux, en trois ou en quatre. Vous apprenez ensuite qu’il y a des plongeurs qui nagent avec eux et vous vous dites mais ils sont fous ! Et pourtant ils ne leur arrivent rien, leur donne même à manger, les touchent et les caressent bien qu’ils soient expérimentés. Et là vous vous demandez pourquoi j’ai peur des requins ?? A cause des films, il a de grandes dents, il nage beaucoup plus vite que moi, il a déjà tué des personnes.


Voyons les statistiques des animaux tueurs d’hommes :

  • 1) Le moustique avec725 000 morts par an par transmission de maladie.

  • 2) L’homme avec 475 000 morts par meurtre.

  • 3) L’escargot tue 110 000 personnes par an en transmettant la fièvre d’escargot

  • 4) L’ascaris (un ver qui s’installe dans l’intestin grêle) avec 60 000 morts par an

  • 5) Le serpent avec 50 000 morts par an

  • 6) Le chien 40 000 morts par an

  • 7) Le réduve, une punaise tue 12 000 personnes par an en leur inoculant la maladie de Chagas

  • 8) La mouche tsé-tsé avec 9 000 morts par an par la maladie du sommeil

  • 9) Le ténia ou ver solitaire avec2 000 morts par an

  • 10) Le crocodile avec 1 000 morts par an

  • 11) L’hippopotame avec 500 morts par an

  • 12) L’éléphant avec 100 morts par an

  • 13) Le lion 100 morts par an

  • 14) Le loup 10 morts par an

  • 15) Le requin 10 morts par an


Vous commencez à réfléchir, et vous ne le regardez plus de la même manière et vous voulez le rencontrer dans un aquarium pour commencer, et c’est vrai qu’il est fascinant un mélange de peur, de fascination, de paix et d’apprentissage peut vous envahir. Jusqu’à la rencontre dans son milieu naturel, l’excitation et le stress est à son comble et vous l’observez qui nage sans trop vous calculer et vous vous sentez vivant ! Vous ressortez de là fier de l’avoir observé dans son habitat naturel, aucune agression, aucune attaque et un moment d’une grande intensité. Vous allez commencer à l’aimer et à le protéger car sa population diminue d’année en année justement à cause de l’homme et s’il disparaît, l’homme disparaît aussi.

Mais voyons, depuis quand le requin vit dans les océans ? Il y a 420 millions d’années et à partir du crétacé (soit 100 millions d’années) de nombreuses espèces ont adopté leur forme moderne ! Et l’homme ? 300 000 ans pour Homo sapiens sapiens! 

Ce n’est pas un écart, c’est un gouffre entre les deux espèces. L’homme avancerait beaucoup plus vite en découvrant son environnement qu’en le détruisant mais ça c’est une autre histoire.

Il a également deux sens de plus que l’homme :

  • La ligne latérale : Les squales ne perçoivent pas leurs proies uniquement par l’odorat. Comme les autres poissons, ils possèdent des milliers de pores qui sont des capteurs de pression et de vibrations mécaniques, disposés le long d’une ligne qui va de la tête à la queue. La présence de ces organes explique pourquoi les squales réagissent de façon aussi immédiate aux sons produits dans l’eau par des coups ou des objets qui s’entrechoquent. Ils sont ainsi capables d’évaluer la distance d’un organisme marin, voire sa taille, sa vitesse et sa direction.


  • Les ampoules de Lorenzini : Les minuscules points noirs situés la plupart du temps sous le museau sont des pores contenant des récepteurs spécifiques qui détectent les faibles courants électriques produits par les êtres vivants. Ils enregistrent également les variations de température et de salinité de l’eau. Les scientifiques cherchent aujourd’hui à vérifier si c’est bien la possibilité de capter les champs électriques et de s’orienter en fonction du champ magnétique terrestre qui permet à certaines espèces, comme le requin baleine, d’effectuer ses grandes migrations.


La curiosité devient petit à petit, un passe-temps voire une passion. Vous regardez encore des vidéos avec plusieurs plongeurs comme Laurent Ballesta ou Ocean Ramsey qui nagent avec eux par pur passion. Vous partez en voyage pour partir à sa rencontre!